Présentation : Latin (LCA, Langues et Cultures de l’Antiquité)

Accueil / Actualités/ Présentation : Latin (LCA, Langues et Cultures de l’Antiquité)

 

Pourquoi étudier les Langues Anciennes encore aujourd’hui au  XXIème  siècle  ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des clichés qui ont la vie dure !

  « Le latin, c’est seulement pour les bons élèves. »

   NON. Le latin est ouvert à tous les élèves curieux.

En seconde, les bases de la langue sont rappelées pour permettre à tous de commencer avec de bonnes bases.

    « Le latin, c’est beaucoup de travail. »

   NON. L’option latin demande peu de travail, elle est toujours évaluée de façon positive et constitue une aide précieuse pour les autres matières

    « Le latin est une langue morte. »

   NON. En France, plus de 500.000 élèves étudient encore le latin chaque année.

– On écrit encore aujourd’hui des textes et des livres en latin un peu partout dans le monde.

    « Le latin cela ne sert plus à rien aujourd’hui. »

   NON. Le latin a donné +80% des mots du français. Il permet donc à la fois d’enrichir son vocabulaire et d’améliorer son orthographe.

– Il est à l’origine des langues romanes dont l’italien, et l’espagnol, mais aussi de + 50% des mots anglais.

– Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes dans le monde parlent une langue issue du latin.

   « En latin on ne fait qu’apprendre des tableaux de grammaire par cœur. »

  NON. Le cours de latin s’appelle aujourd’hui « Langues & Cultures de l’Antiquité. » Les élèves y découvrent à parts égales la langue et la civilisation antique avec des méthodes et des thèmes motivants.

Une ouverture culturelle unique !

– On n’étudie plus aujourd’hui le latin que pour lui-même. Étudier le Latin, c’est…

étudier l’étymologie et la formation du vocabulaire

revisiter la mythologie

découvrir l’Histoire Antique

comprendre les origines de l’Europe

s’initier à la philosophie et à la littérature

étudier l’Histoire des Arts

 

– Les Langues Anciennes permettent aussi de…

faciliter l’apprentissage des autres langues

développer le raisonnement et l’esprit logique

comprendre le vocabulaire scientifique

travailler de façon interdisciplinaire

 

L’Antiquité est partout !

– Littérature jeunesse, BD, mangas, cinéma, séries télé, publicité… L’Antiquité est présente partout dans la culture populaire.

 

 

– Mais l’Antiquité est également présente partout dans …notre quotidien :

…les noms de jours, de mois, de planètes

…de nombreux mots ou expressions directement empruntés au latin :

agenda, lavabo, maximum, déficit, alibi,

illico, memento, rebus, ad vitam aeternam,

vice versa, a priori, post mortem,

grosso modo, curriculum vitae,

 

Choisir les langues anciennes au lycée est donc une bonne idée !

_______________

Cet enseignement optionnel, nommé LCA (langues et cultures de l’Antiquité) est étalé sur trois ans, de la seconde à la terminale, au rythme de trois heures hebdomadaires.

Au collège, votre enfant a découvert un certain nombre de textes fondateurs, qui doivent beaucoup aux auteurs de l’Antiquité gréco-romaine. Le choix de l’option se justifie ainsi par sa dimension culturelle : avoir accès à des œuvres qui ont contribué à la richesse de notre identité contemporaine. En effet, si l’on observe l’Europe d’aujourd’hui, la grande majorité des pays qui la composent a bénéficié des apports des civilisations grecque et romaine.

Le latin et le grec ancien sont en outre pris en compte pour l’obtention du diplôme du baccalauréat.  En effet, dans le contrôle continu, l’enseignement des LCA est la seule option coefficient 3. Il est important de souligner également que ce sont les bulletins de première et de terminale qui comptent pour la sélection sur Parcoursup : un élève qui a choisi les langues anciennes a nécessairement un profil d’élève curieux et travailleur.

Certes, votre enfant ne viendra pas faire du latin ou du grec pendant trois ans dans le seul but de gagner des points au baccalauréat, mais en plus d’un apprentissage de la rigueur, il tirera profit de l’option de langues anciennes dans deux domaines importants : une meilleure maîtrise de la langue française par de nombreuses acquisitions de vocabulaire et de grammaire, et une solide culture générale par les activités proposées autour de la civilisation antique.

Enfin, contrairement à des idées reçues qui ont la vie dure, les disciplines littéraires – et les langues anciennes en particulier – offrent des débouchés variés sur le monde du travail. Elles ouvrent sur les métiers de la culture, les métiers du livre et des bibliothèques, les concours des collectivités territoriales, les métiers du journalisme, le métier d’enseignant, etc. Le latin et le grec seront de formidables atouts aussi pour ceux qui se destinent aux études supérieures en sciences, en médecine, en droit, etc. C’est pour cela que nous avons demandé l’ouverture d’une spécialité LLCA en première (Littérature, langues et cultures de l’Antiquité) au lycée Gambetta.

Nous n’osons pas trop nous avancer sur le sujet pour le moment, mais il y a aussi, traditionnellement, un voyage en Italie tous les deux ans, qui constitue une expérience culturelle très riche.

Les professeurs de langues anciennes,

Mme Gonçalves et M. Brazon.

NB : Cette option est ouverte à ceux qui ont déjà fait du latin ou du grec au collège, mais aussi à ceux qui souhaitent débuter en seconde. Il est dommage quand on a déjà fait trois ans de latin de s’arrêter en si bon chemin, au moment où les connaissances acquises permettent justement d’entrer facilement dans la lecture des textes ! Et si les connaissances ne sont pas solides, nous prendrons le temps de revoir l’essentiel ensemble… Quant aux autres, c’est une chance à ne pas manquer !